Passé simple et imparfait dans les traductions du Nouveau Testament

Créé le 10 septembre 2013

Revue Sémiotique et Bible

Quelques épisodes tirés des Evangiles

Cet article d'A-M SANTIN-GUETTIER (Université du Maine, USA) procède à un examen linguistique de la fonction de l'imparfait dans quelques récits de miracles du Nouveau Testament. Il en interroge les incidences pragmatiques, développant l'hypothèse que l'emploi de ce temps comporterait une dimension théologique attirant l'attention sur la dimension proprement religieuse du miracle.

  • Dates
    Paru le 10 septembre 2013
  • Auteur(s)
    Anne-Marie Santin-Guettier
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    N°151