Pascal et le divertissement

Créé le 15 novembre 2009

Revue THÉOPHILYON

Résumé Quand Pascal construit son analyse du divertissement, il ne choisit pas de juger en moraliste, mais il choisit une attitude d'anthropologue. Il ne condamne pas le divertissement. Il l'observe, le décrit dans ses diverses modalités, dans les situations les plus variées. Il y voit une nécessité de la condition de l'homme, condamné à chercher par le tumulte un repos qui lui échappe sans cesse. Cette recherche est guidée par le souvenir de sa grandeur perdue, mais elle ne peut pas aboutir, en conséquence de la misère inhérente à la condition humaine, cette misère que la religion chrétienne explique par le dogme du péché originel. Ainsi la considération du divertissement et de sa nécessité constitue une étape dans la recherche de la vérité.

Summary Michel Le Guern, Pascal and entertainment When Pascal composes his analysis of entertainment, he does not choose to take the position of a moralist but rather to take an anthropological attitude. He does not condemn entertainment. He looks upon it, describes it in its various features, in most diverse situations. He looks upon it as a necessity of human condition, compelled to looking for an evanescent respite through hubbub. This research which is guided by memories of man's lost grandeur can not succeed. This is a consequence of the distress inherent to our human condition. In the Christian religion, this is explained through the original sin dogma. Thus considering entertainment and its necessity constitute a step towards reaching truth.

  • Auteur(s)
    Michel Le Guern
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XIV-2 Le divertissement : entre sens et non-sens