Maladie et guérison d’Ezékias - Is 38,9–22 (1)

Créé le 10 mars 2017

Revue Sémiotique et Bible

L’article de Théodore KALENDA YAHANU MWANA  (Enseignant au Grand Séminaire Philosophicum Saint François Xavier de Mbujimayi), souligne un parallèle étonnant entre le chapitre 38 et ceux qui le précédaient : aux chapitres 36-37, Ezékias était en butte à l’agression du roi d’Ashour. En ce chapitre 38, l’assaut est celui de la maladie. Le parallèle désigne « la similitude du positionnement d’Ezékias : attaqué par Sennachérib, il n’a pas répondu mais s’est tourné vers Yhwh. Malade, il a prié « vers Yhwh » et a fait couler de ses yeux beaucoup de larmes. » Une structure apparaît ici : celle du croyant qui, exposé à un risque majeur, s’en remet entièrement au Seigneur. « Non pas ma volonté mais la tienne, qu’elle advienne ! » (Lc 22,42).


  • Dates
    Paru le 10 mars 2017
  • Auteur(s)
    Théodore Kalenda Yahanu Mwana
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    N°165