Le statut de la phénoménologie de la religion chez Martin Heidegger

Revue THÉOPHILYON

Résumé Rompre avec le « système » de la pensée scolastique n'a pas conduit le jeune Heidegger à vouloir substituer la philosophie à la religion, mais à vouloir fonder une phénoménologie de la religion pensant la présence de Dieu comme expérience vivante. Le projet de cours sur les Fondements philosophiques de la mystique médiévale (1918) puis l'Introduction à la phénoménologie de la religion de 1920-21 visent ainsi un contenu de signification en amont de toute théorisation objective, se déployant dans une dimension essentiellement historique et temporelle. Ceci déter¬mine à la fois ce que doit le jeune Heidegger à sa « provenance théologique » et le dialogue qui serait à engager avec sa phéno¬ménologie de la religion.

Summary The status of the phenomenology of religion - Martin Heidegger In breaking with the system of scholastic thought, the young Heidegger did not wish to substitute philosophy for religion, but to found a phenomenology of religion, which thinks of the presence of God as factitious life. The project of his course on the Philosophical fundaments of medieval mysticism (1918) and then the Introduction to the phenomenology of religion (1920-21) thus aiming for meaningful content before all theoretical objectives, spreading out into a historical and temporal dimension. This determines both what the young Heidegger owes to his theological source and the dialogue which follows with his phenomenology of religion.

  • Dates
    Paru le 31 mai 2000
  • Auteur(s)
    Philippe Capelle
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome V - 2 Le christianisme et les philosophes