Le silence comme témoin du travail de la parole dans le lecteur

Créé le 10 mars 2016

Revue Sémiotique et Bible

- L’analyse sémiotique d’un texte biblique par un groupe de lecture est vécue comme un chemin, c’est-à-dire un parcours, un geste, une dynamique. Même s’il y a une direction à prendre, il n’y a pas de résultat définitif.

- Cette analyse est une voie pour le passage d’une conscience objectivante à une conscience intérieure. Les silences sont alors les témoins du travail de la parole dans le lecteur et d’une rencontre personnelle avec l’indicible.

  • Dates
    Paru le 10 mars 2016
  • Auteur(s)
    Gilles Déchelette - Sophie Claret
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°161