Le Silence au sein de la Parole : une lecture de Verbum Domini

Revue Sémiotique et Bible

Anne FORTIN (Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'université Laval - Québec) propose ici une réflexion sur la récente Exhortation de Benoit XVI, Verbum Domini. Ce texte parle de la Parole de Dieu, mais son originalité est autre : d'une certaine façon, il n'a pas de contenu, il ne s'intéresse pas au « contenu » de la Parole, il ne la traite pas en termes de « communication ». Il se demande ce que signifie « Dieu nous parle par son Verbe » et développe, par son écriture même, ce parcours de la Parole qui toujours nous précède et nous rejoint dans l'écoute. « Parler de la Parole de Dieu » engage une réflexivité sur l'acte même de parler de celui qui écoute : le véritable fil conducteur de l'Exhortation se révèle ainsi la question de comment parler de la parole de Dieu. Si « Dieu parle en son Verbe », il ne s'agit donc pas d'adapter le langage au monde, de prendre ses modes pour arriver à se faire comprendre. L'enjeu consiste à chercher ce que suppose l'acte de parole de Dieu au cœur de la vie des humains. Le travail théologique d'Anne Fortin rejoint ainsi des réflexions engagées depuis quelque temps au CADIR sur les conditions de l'énonciation : quelle place donner à l' « écoute », en quoi l'énonciation suppose que soit fondée la position de l'énonciataire ?

Cette étude ouvre une série de travaux publiés dans Sémiotique et Bible et qui explorent les conditions d'élaboration d'une sémiotique de l'énonciation qui fasse droit à la place de l'énonciataire, en particulier dans la lecture des textes.

  • Dates
    Paru le 10 juin 2012
  • Auteur(s)
    Anne Fortin
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n° 146