La lecture sémiotique sert-elle à quelque chose ? Sémiotique et Théologie

Revue Sémiotique et Bible

Résumé : Prenant la forme d'une lettre adressée à un théologien, ce texte d'Anne PENICAUD (CADIR-LYON) affronte une question souvent posée aux sémioticiens qui, pratiquant la lecture des textes bibliques, entrent en dialogue avec exégètes et théologiens : finalement, à quoi sert la sémiotique quand on fait de la théologie ? L'approche sémiotique, si elle n'est pas prise pour une simple méthode ou technique de lecture, introduit dans le champ de l'herméneutique le paradigme des sciences du langage : là où on avait coutume de « lire dans l'histoire », il est question de « lire dans le langage » et de tirer les conséquences épistémologiques et théologiques de ce choix. Anne Pénicaud déploie les attendus et les conséquences de cette lecture sémiotique, tant en ce qui concerne la constitution des concepts théologiques que l'approche globale d'une théologie de la Révélation ancrée dans une problématique de l'énonciation. Lecteur de la Bible, le théologien est ainsi invité à considérer théologiquement son propre geste de lecture et à prendre acte des transformations auxquelles une sémiotique de l'énonciation l'invite dans la conception de la parole qui se donne à entendre dans la lecture.
  • Dates
    Paru le 10 mars 2007
  • Auteur(s)

    Anne Pénicaud

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°125