La confession dans le roman de Mauriac

Revue Sémiotique et Bible

Résumé :

Marie-Madeleine de GAULMYN (Université Lumière - Lyon II) traite de l'énonciation littéraire en tant que cette énonciation pose ou présuppose un pacte de lecture entre le narrateur et le lecteur : le texte littéraire jouera entre ces deux partenaires de l'énonciation le rôle de révélateur, révélateur d'une vérité que la saisie du monde ordinaire ne donne pas. L'auteur s'inspire des analyses de Paul Ricoeur sur la triple mimèsis : mimèsis I qui est ancrage dans le réel du monde ordinaire, mimèsis II qui est transformation de la matière première par le travail de création poétique, mimèsis III qui est réception de l'œuvre par le lecteur. Ces phases, constitutives de l'énonciation littéraire, sont reconnues et analysées dans deux œuvres de François Mauriac, Thérèse Desqueyroux et Le nœud de Vipères.

  • Dates
    Paru le 10 septembre 1993
  • Auteur(s)

    Marie-Madeleine de Gaulmyn

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°71