La Bible : pourquoi tant de traductions ?

Revue THÉOPHILYON

Résumé : Peu d'ouvrages littéraires ou religieux ont été aussi souvent traduits que la Bible. Pourquoi ? On n'envisage pas ici les milliers de traductions en langues diverses, mais seulement celles, qui sont constamment renouvelées en une seule langue, l'inventaire étant limité à quelques langues européennes. Trois critères permettent de rendre compte de cette diversité séculaire de traductions à partir du XVIe s. : la confession chrétienne (les traductions juives demeurant minoritaires), le niveau social du lectorat et la relation à la culture contemporaine, qu'il s'agisse de l'héritage humaniste et des Lumières ou, aujourd'hui, de la conception de la Bible comme monument lié ou non à l'héritage religieux. Summary : The Bible: why so many translations? Few literary or religious texts have been as often translated as the Bible. Why? We are not considering here the thousands of translations in various languages, but only those that are constantly renewed in one language, within the limits of a few European languages. Three criteria enable us to explain this age-old diversity of translations from the XVIth century onward: the Christian confession ( the Jewish translations remaining a minority), the social level of the readers and the relationship to contemporary culture, whether it be the humanist legacy and the heritage of Enlightenment, or, to-day, the conception of the Bible as a monument, linked to the religious heritage or not.

 

  • Dates
    Paru le 31 janvier 2007
  • Auteur(s)
    Nicole Guenier
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XII - Vol.1 - La traduction, art des passages