L’indissolubilité du mariage, entre le mystère et la loi

Créé le 19 avril 2011

Revue THÉOPHILYON

L'affirmation de l'indissolubilité du mariage prend sa source dans une des paroles les plus certaines et les plus originales de Jésus, l'interdiction du divorce et du remariage. Cette norme est une des deux formes de l'appel à la radicalité évangélique, en même temps qu'elle a une dimension mystique, plongeant dans le mystère de l'Alliance unique et définitive. L'Église catholique a choisi de traduire l'appel en termes de loi et de discipline. Entre le mystère et la loi, quelle sera la place pour les itinéraires qui ne répondent pas à cette exigence ? Nous proposons une hypothèse de recherche qui maintienne l'affirmation de la permanence du lien tout en intégrant la notion de cheminement. Ce cheminement peut avoir lieu au sein de la discipline actuelle de l'Église, tandis que le théologien s'interroge sur des aménagements possibles de cette dernière, où un temps de pénitence ouvrirait sur une démarche de réconciliation. En toute hypothèse, la réconciliation ne serait pas une négation de la loi, mais l'affirmation d'une économie supérieure à celle-ci.

Summary Marriage indissolubility between mystery and law. Marriage indissolubility stems from one of the most certain and most original of Jesus that is forbidding of divorce and remarriage. That norm is one of the two forms of the call to Gospel's radical character, at the same time with a mystical dimension plunging into the mystery of a single and final Alliance. The Catholic Church has chosen to translate this call in terms of rule and discipline. Between mystery and law, what is the place for an itinerary which does not meet this requirement? We propose a research hypothesis which maintains affirming the permanence of union while integrating the idea of progression. This progression may take place within the present church discipline, while the theologian questions himself on possible accommodation of that discipline where a period of penitence would open to a reconciliation proceeding. In any case, reconciliation would not negate the rule, but would assert an economy above that rule.

  • Auteur(s)
    Xavier Lacroix
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XVI-1 L'exception à la loi