L’idée de vie sociale

Revue THÉOPHILYON

Résumé Le recours aux droits de l'homme, qu'on voudrait voir régler l'ensemble des questions sociales n'est-il pas le signe de l'incapacité pour une société d'être habituellement réglée par les mœurs ? Cette incapacité peut alors apparaître, jusque dans  l'espace de la ville, comme résultat d'un processus qui a disqualifié, au profit du seul individu, l'idée de vie sociale.  Afin d'offrir aux hommes tant des repères commodes qu'une sécurité durable on pourrait alors être tenté de repenser la société comme communauté, ou mieux, comme organisme social. Mais alors on peut craindre que ne soit ainsi sacrifiée, avec la personne humaine, l'idée même d'humanité. Il convient alors, pour les citoyens, de reconnaître et prendre en charge, spécialement dans la ville, un monde public capable d'intégrer la diversité, tant des formes de vie que des institutions.

Summary The idea of Social Life Isn't the implementation of human rights, which is desired for settling the whole spectrum of social issues, a sign of society's inability to be generally regulated by morals? This inability can thus appear, including within the city, as the result of a process which has discredited the idea of social life to the benefit of the sole individual. In order to offer men both convenient reference points and lasting security, one might be tempted to rethink society as a community or, even better, as a social body. In such a case, however, it is to be feared that the very idea of mankind may be sacrificed together with the individual. Citizens should therefore acknowledge and take charge, particularly in the city, of a public world that can integrate the diversity of life forms as well as of institutions.

  • Dates
    Paru le 30 juin 2002
  • Auteur(s)
    Paul Moreau
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome VII-2 - Sciences du vivant, sens de la vie