L’Agneau et la Nouvelle Jérusalem (Ap 21 et 22)

Revue Sémiotique et Bible

Résumé :

Jean-Bosco PARK (Faculté de Théologie - Lyon - CADIR) propose une lecture de la fin du livre de l'Apocalypse, et des deux présentations que l'on y trouve de la Nouvelle Jérusalem. La première présentation consiste à montrer la relation entre Dieu et les hommes dans cette nouvelle « demeure ». La deuxième caractérise Jérusalem comme un lieu sur lequel s'articulent plusieurs acteurs : Dieu, l'Agneau, les douze tribus d'Israël, les apôtres de l'Agneau et ceux qui sont inscrits dans le livre de la vie de l'Agneau. La Nouvelle Jérusalem n'est pas simplement un espace où les élus peuvent entrer et partager une relation avec Dieu et l'Agneau. Elle doit être plutôt décrite comme un monument relationnel de ces acteurs. La relation avec Dieu est soutenue par la relation avec l'Agneau. Jérusalem comporte cette double relation dans sa structure même, et elle se montre elle-même comme « un » monument dans lequel les deux relations s'harmonisent.

  • Dates
    Paru le 10 mars 2008
  • Auteur(s)

    Jean-Bosco Park

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°129