Jonas ou la volonté de dialoguer (1)

Revue Sémiotique et Bible

Résumé : Jean-Pierre DESCLÉS et Gaëll GUILBERT (Laboratoire LaLICC - UMR 8139 CNRS - Université de Paris) proposent dans cet article une analyse du récit de Jonas dans le champ d'uns linguistique de l'énonciation. La linguistique de l'énonciation place l'activité dialogique comme étant l'activité première du langage.  L'énonciateur, le co-énonciateur et le mode de production des énoncés laissent des traces linguistiques repérables dans le texte. Ces traces donnent certaines indications, à condition de bien les analyser. Il s'agit donc ici, dans la première partie de cet article, de procéder à une analyse textuelle, la plus rigoureuse possible, sur la base des marqueurs linguistiques inscrits dans les textes, y compris et surtout les marqueurs énonciatifs, et sur leurs relations repérables et identifiables dans la structure textuelle. Cette analyse permettra la comparaison avec d'autres textes. Dans une seconde partie - à paraître dans un prochain numéro de Sémiotique et Bible - cette approche linguistique du texte du récit de Jonas sera comparée avec d'autres analyses - sémiotiques en particulier.
  • Dates
    Paru le 10 juin 2007
  • Auteur(s)

    Jean-Pierre Desclés et Gaëll Guilbert

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°126