Inventer le monde. Vers une théologie ludique de la création ?

Revue THÉOPHILYON

Résumé L'expression d'une théologie de la création aujourd'hui oblige à se poser la question du rapport aux sciences de la nature. La fascination qu'exercent les différentes représentations du monde, qu'elles soient de type déterministe-mécanique, comme dans le passé, ou « chaotique », comme c'est le cas plus volontiers aujourd'hui, empêche de percevoir la singularité du message biblique. Il est préférable de se rendre attentif à la démarche de recherche. La pluralité des modes de description peut faire écho à la pluralité des images de Dieu en théologie de la création. La notion de jeu, si elle n'est pas trop vite identifiée à la spontanéité « dionysiaque », peut donner à penser la relation des deux domaines en ouvrant un espace à l'invention.

Summary Inventing the world. Towards a play-based theology of creation ? Formulating a theology of creation today requires asking the question of the relationship with nature sciences. The fascination exerted by the different views of the world, whether they belong to the determinist-mechanical model, as in the past, or to the "chaos" model, as is more often the case today, is an obstacle for perceiving the singularity of the biblical message. It is better to focus on the research approach. The plurality of the modes of description can mirror the plurality of the images of God within a theology of creation. The notion of play, provided it is not too quickly identified with "Dionysian" spontaneity, can help reflecting on the relationship between the two areas by opening up a space for inventiveness.

  • Dates
    Paru le 30 juin 2001
  • Auteur(s)
    François Euvé
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome VI-2 - Jeu cosmique, «Je» divin