Idéalisme allemand et christianisme

REVUE THÉOPHILYON

Résumé L'idéalisme allemand donne l'exemple d'un courant philo-sophique majeur dont les contenus s'articulent aux contenus mêmes de la révélation chrétienne. S'il se pluralise dans les quatre figures que sont l'idéalisme critique (Kant ), l'idéalisme éthique (Fichte), l'idélisme absolu (Hegel) et l'idéalisme objectif ou esthétique (Schelling), sa caractéristique la plus large est de développer une métaphysique de la liberté, rompant avec les limites d'une métaphysique de l'être où sens et histoire semblent toujours devoir s'opposer. L'importance ainsi accordée au temps, comme révélation de la liberté aux prises avec la vérité, est illustrée par la manière avec laquelle chacun des modèles de l'idéalisme allemand traite de la connaissance religieuse, de la figure du Christ et du problème du mal.

Summary German idealism and Christianity German idealism is one example of a philosophical system whose subject matter is articulated in the same way as that of christian revelation. Whilst dividing itself into four major figures, that is, critical idealism (Kant), ethical idealism (Fichte), absolute idealism (Hegel) and objective or aesthetic idealism (Schelling), its main characteristic is to develop the metaphysics of freedom, breaking the limits of the metaphysics of being, where meaning and history always seem to be opposed. Thus the importance given to time as the revelation of freedom, grappling with truth, is illustrated by the way in which each of the models of German idealism treats religious knowledge, the figure of Christ, and the problem of evil.

  • Dates
    Paru le 31 mai 2000
  • Auteur(s)
    Miklos Vetö
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome V-2 Le christianisme et les philosophes