Guérison d’une femme infirme un jour de Sabbat

Revue Sémiotique et Bible

Résumé :

Dans le récit de la guérison d'une femme infirme (Luc 13, 10-17), Jésus, pour faire comprendre sa façon d'agir, recourt à une comparaison : « Chacun de vous détache de la mangeoire son bœuf ou son âne pour le mener boire ». Partant d'une analyse discursive serrée de cette comparaison, L. MILOT (Université Laval, Québec et Aster) propose une organisation thématique et narrative de l'ensemble du récit. A cause de la comparaison et du débat où elle intervient, il ne faut pas considérer ce texte seulement comme un « récit de guérison », mais rendre compte de la « performance du texte » qui, recatégorise les figures d'abord présentées au point de départ, par le moyen d'une comparaison qui ne correspond pas terme à terme aux éléments du récit, mais dont la force opératoire vient de la manière dont elle redistribue ces éléments.

  • Dates
    Paru le 10 septembre 1985
  • Auteur(s)

    Louise Milot

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°39