Georges Lemaître et le problème de la création

Revue THÉOPHILYON

Résumé Georges Lemaître, « initiateur » de la théorie du Big Bang, n'en avait pas tiré la conclusion d'une sorte de « preuve scientifique » de la création. Confrontant la cosmologie moderne à la théologie catholique de la création, il s'était déjà penché sur l'hypothèse d'un univers dont le passé serait théoriquement infini,  comme celui que proposent aujourd'hui plusieurs nouveaux modèles de la singularité initiale. Ces approches nouvelles relancent, entre autres, le vieux débat sur la distinction entre création et commencement (St Thomas), comme celui, plus récent, sur le rapport entre temps et éternité (Prigogine, Hawking).

Summary Georges Lemaître and the problem of creation Georges Lemaître, the "initiator" of the Big Bang theory, had  not deduced from it a sort of "scientific proof" of creation. Con¬fronting modern cosmology with the Catholic theology of creation, he had already looked into the hypothesis of a universe which would have a theoretically infinite past, like the one proposed today by several new models of initial singularity. These new approaches revive in particular the old debate on the distinction between creation and beginning (St Thomas) and the more recent debate on the relationship between time and eternity (Prigogine, Hawking).

  • Dates
    Paru le 30 juin 2001
  • Auteur(s)
    Dominique Lambert
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome VI-2 - Jeu cosmique, «Je» divin