Philosopher avec les séries TV : Game of Thrones

Publié le 30 mai 2016 Mis à jour le 19 octobre 2017

Sylvie Allouche

Descriptif

Si la fiction en général, qu’elle soit littéraire ou filmique, constitue déjà en soi un vecteur potentiel de réflexion philosophique, le format de la série télévisée permet de développer certains aspects spécifiques :

- du fait de la temporalité propre des séries, qui s’étend parfois sur plusieurs années de vie et de maturation des téléspectateurs, lesquels peuvent avoir même « grandi » avec la série ;

- du fait des possibilités de discussion partagée que le format procure.

L’un des attraits des séries provenant du niveau de finesse et de complexité que permet l’évolution dans la durée des personnages et des intrigues, le cours sera centré sur une œuvre particulière, en l’occurrence Game of Thrones.

Objectif

L’objectif du cours est de proposer un cadre à la réflexion philosophique (en éthique, politique, métaphysique, esthétique, etc.) qui peut émerger du visionnage des séries, de façon à accompagner les étudiants dans la structuration et l’approfondissement de celle-ci. Il s’agit par ce biais : de cultiver une compétence philosophique entendue comme résidant dans le type de regard porté sur le monde plutôt que dans un objet d’emblée construit comme tel ; d’initier les étudiants à quelques grandes théories de la tradition philosophique occidentale illustrées par la série (Aristote, Machiavel, Hobbes, etc.).

Pédagogie

Le cours sera l’occasion d’échanger sur les différentes questions philosophiques soulevées par la série en s’appuyant sur le visionnage d’épisodes et de séquences. La réflexion sera en outre nourrie de la discussion d’articles (en anglais) portant sur l’œuvre.

Il est recommandé aux étudiants d’avoir vu l’ensemble des épisodes diffusés à ce jour (ou ne pas se soucier d’être « spoïlé » si ce n’est pas le cas) ; et d’avoir une compétence en anglais suffisante pour comprendre les articles dans cette langue que le professeur donnera à lire.


Évaluation

Les étudiants seront évalués :
- sur de réguliers travaux d’écriture portant sur la série et les articles proposés à la lecture.
- sur la qualité de leur participation à la réflexion commune en classe.

Durée

20 heures