Axe 3 : Homme et nouvelles formes du travail

Coordinateur : Marie Bui-Leturcq

Publié le 22 décembre 2014 Mis à jour le 4 novembre 2016

Contributeurs : Marie BUI-LETURCQ, Valérie Bertrand, Nathalie Tessier, Jacques Descreux, Sandra Fagbohoun

De nombreuses réflexions sont conduites, en particulier depuis vingt ans, sur le travail, ses transformations et leurs impacts sur l'homme.
On se souvient notamment du rapport BOISSONNAT publié en 1995, de l'ouvrage de Dominique MEDA « Le travail, une valeur en voie de disparition » ou des travaux menés par le juriste Alain SUPIOT.

S'intéresser à l' « homme et nouvelles formes du travail » invite donc à poursuivre les réflexions initiées au regard des évolutions constatées, et à proposer une observation complémentaire des enjeux des nouvelles formes de travail sur l'homme, sous l'angle psychologique et sociologique d'une part, sous celui de la gestion des ressources humaines d'autre part et enfin sous l'angle juridique et éthique.

Il s'agit tout d'abord de constater l'évolution des nouvelles formes d'emploi et d'observer ses répercutions décriées en termes d'insécurité des parcours professionnels et de dignité humaine.
Ces évolutions ne sont pas restées sans réponse : des outils ont été déployés pour accompagner l'homme au travail, avant et après l'intervention des nouvelles formes de travail. Il s'agit donc de les étudier.
Ils permettront finalement de revoir cet accompagnement dans le respect d'une conception renouvelée de la place du travail pour l'homme et de sa dignité, susceptible d'être fondée également sur l'autonomie de l'homme.

Cette réflexion doit donc solliciter aussi bien les pratiques et expériences développées, que les propositions et traductions textuelles envisagées.

S'intéresser à l'homme et aux nouvelles formes de travail permet donc de compléter la perception de l'évolution de l'entrepreneuriat social ou de la RSE pour envisager un partenariat renouvelé entre l'entreprise, la société et l'humain.