• Éthique,

Retour en vidéos sur la journée d'étude autour des travaux d'Olivier Rey

Quelle philosophie du développement humain sur une planète limitée ?

Publié le 7 mars 2017 Mis à jour le 15 mars 2017

Le 19 janvier la Chaire Jean Bastaire organisait en partenariat avec le CRESO (UCLy), les Alter Catho et Chrétiens et pic de pétrole une journée d'étude autour des travaux d'Olivier Rey : Quelle philosophie du développement humain sur une planète limitée ? Découvrez les vidéos des interventions de cette journée

Le 19 janvier la Chaire Jean Bastaire organisait en partenariat avec le CRESO (UCLy), Les Alternatives Catholiques et Chrétiens et pic de pétrole une journée d'étude autour des travaux d'Olivier Rey : « Quelle philosophie du développement humain sur une planète limitée ? » Découvrez les vidéos des interventions de cette journée.
Les travaux d’Olivier Rey, philosophe des sciences et chercheur au CNRS, sont très bien reçus dans les milieux prônant la « sobriété heureuse » et la « décroissance ». Sa connaissance de la pensée moderne et des représentations de la nature qu’elle a conjurées l’amène à émettre un jugement sans concession sur les situations de crises actuelles que notre monde traverse, faisant écho à la critique du paradigme technocratique du Pape François dans son encyclique Laudato si’. La décroissance à laquelle Olivier Rey appelle nos sociétés modernes n’est pas un simpliste retour en arrière, mais l’art de trouver la mesure de l’échelle humaine dans l’intégration lucide des limites de la planète, des ressources naturelles, mais aussi de la finitude de notre commune humanité (Une question de taille, Paris, Stock, 2014).

Le Centre de Recherche en Entreprenariat SOcial (CRESO), la Chaire Jean Bastaire pour une vision chrétienne de l’écologie intégrale, les associations « Chrétiens et Pic de Pétrole » et « Les Alternatives Catholiques » s’associent pour mettre en valeur et interroger la perspective d’Olivier Rey dans l’esprit de l’écologie intégrale.


Introduction de Fabien Revol (responsable de la Chaire Jean Bastaire) et Emmanuel Gabellieri (vice-Recteur chargé de la Recherche, directeur du CRESO)



 

Olivier Rey : Actualité de ses travaux



Henri Pérouze (CPP) : « La cité face à l’idolâtrie du gigantisme, les enjeux d’une ré-appropriation citoyenne des lieux de vie »



Paul Colrat (Altercatho) : « Politique de la limite et limite de la politique »



 

Emmanuel d’Hombres : « Division du travail, progrès et rareté : de l’économie à la biologie et retour »



 

Emmanuel Gabellieri : « L’attention à la condition humaine en tant que telle. »



 

Fabien Revol : « Perspective théologique sur la notion de limite »



 

Conclusion Olivier Rey