Cycle de conférences : Quelques figures contemporaines de l’engagement chrétien pour l’écologie

Publié le 4 juillet 2017 Mis à jour le 20 septembre 2017
L’encyclique Laudato si’ a fait découvrir au monde catholique l’importance de l’écologie dans la réflexion chrétienne. Pour autant s’agissait-il d’une véritable nouveauté ? Le texte pontifical s’appuie sur une multitude de travaux qui font que ce texte arrive comme une étape importante, un accomplissement et un tremplin vers d’autres approfondissements. La Chaire Jean Bastaire veut honorer ceux qui se sont engagés bien avant Laudato si’, par leurs actes et leur plume, à promouvoir l’écologie dans les Églises chrétiennes avec une dimension oecuménique affirmée, tant les enjeux écologiques rassemblent. Michel Maxime Egger nous expliquera dans quelle mesure Bartholomée, le Patriarche orthodoxe oecuménique de Constantinople en est arrivé à se faire appeler le Patriarche Vert, Elena Lasida de l’Institut Catholique de Paris nous expliquera sa mission à la Conférence des Évêques de France dans le cadre du conseil Famille et Culture. Le P. Dominique Lang, aumônier général de Pax Christi France, nous donnera quant à lui un point de vue global de la situation de l’engagement chrétien en écologie depuis son blog « Églises et Écologie ». Tugdual Derville du courant Pour une écologie humaine, nous montrera le lien entre écologie et conception chrétienne de la famille et de la dignité de la personne humaine. Et un membre du Dicastère pour le Développement Intégral de la Personne Humaine viendra clôturer ce cycle. 
 

Quand les questions écologiques rejoignent le champ pastoral

Mardi 24 octobre 2017 - 18h30-20h30
Dominique Lang aa, Religieux assomptionniste et journaliste au Pèlerin, animateur du blog « Églises et Écologies ». Engagé à Pax Christi France

Avec l’encyclique du pape François, les chrétiens sont invités désormais à développer activement une écologie intégrale dans leurs choix et leur manière de faire communauté. Un défi mais aussi une chance pour les communautés chrétiennes qui pourront y trouver un nouveau souffle.


Accomplir l’unité entre Dieu, l’Humain et la Terre

Mardi 7 novembre 2017 - 18h30-20h30
Michel Maxime Egger, sociologue suisse et écothéologien d’enracinement orthodoxe, responsable du laboratoire de la « transition intérieure » à « Pain pour le prochain ».

L’écologie n’est pas seulement une responsabilité morale, mais une nécessité ontologique. Elle découle organiquement de l’humble conscience de qui nous sommes et de l’émerveillement devant le mystère sacré de la nature. La dimension cosmique du Christ nous appelle à aimer la Terre comme nous-mêmes.


L’écologie intégrale : une nouvelle manière de faire Église

Mardi 14 novembre 2017 - 18h30-20h30
Elena Lasida, de l’Institut Catholique de Paris, missionnée à la Conférence des Évêques de France pour l’écologie

Fortement interpellée par l’encyclique Laudato si’ et témoin, à partir de la mission reçue par la Conférence des Evêques, du mouvement qu’elle suscite dans les communautés de chrétiens, Elena Lasida cherchera à identifier les signes que ce mouvement donne à voir d’une nouvelle manière d’être présent dans le monde en tant que chrétien.


Avec l’écologie humaine, pacifier notre rapport à la création

Mardi 21 novembre 2017 - 18h30-20h30
Tugdual Derville, du Courant pour une Écologie Humaine, Association Alliance Vita

« Il n’y a pas d’écologie sans anthropologie adéquate » (Laudato si’ 118). Ajuster et apaiser notre relation avec le reste de la création nécessite pour l’homme de savoir « qui il est » afin de considérer « tout l’homme et tous les hommes », c’est à dire l’homme dans toutes ses dimensions, sans l’amputer d’aucune ni exclure personne. Animé par cette conviction, le Courant pour une Écologie Humaine propose trois critères : une posture de bienveillance, le développement des communs et le consentement à la vulnérabilité, pour baliser le chemin d’une transition écologique « humanisante ».
 

Le Pape François et l’écologie intégrale, point de vue romain

Mardi 28 novembre 2017 - 18h30-20h30
Tebaldo Vinciguerra, membre du Dicastère pour le Développement Intégral de la Personne Humaine.

Le Dicastère pour le Développement Intégral de la Personne Humaine regroupe l’ancien Conseil Pontifical Justice et Paix qui a coordonné les travaux préparatoires à la rédaction de l’Encyclique Laudato si’. Le représentant de ce dicastère nous partagera l’expérience de ce travail et de sa réception dans l’Église Catholique, un travail qui constitue une étape marquante de l’évolution de la Doctrine Sociale de l’Église en ce qui concerne les questions d’écologie.


Tarifs :

Pour une conférence :
- Individuel : 15€
- Étudiants : 8€

A partir de 3 conférences (prix par conférence) :
- Individuel : 10€
- Étudiants : 5€

Formation continue : 100€ pour l'ensemble du cycle


Télécharger le bulletin d'inscription