Témoignage : Johanne Deweerdt, étudiante du DU de droit Etat Civil

Publié le 6 juillet 2016 Mis à jour le 6 juillet 2016

Johanne Deweerdt, 20 ans, est originaire de la région lyonnaise. Etudiante en licence de droit à l'Université Catholique de Lyon, elle a suivi cette année la formation du Diplôme d'Université Personnes, Famille spécialisation Etat Civil.

Quel est votre parcours ?


Actuellement étudiante en droit à l’Université Catholique de Lyon, cette année a été particulière pour moi puisque j’étais en situation d’AJAC (Ajournée mais Autorisée à Continuer). Cette situation est due au redoublement d’un semestre. Ainsi j’ai suivi, cette année, mon premier semestre de 2ème année puis j’ai eu un semestre « vide » dès janvier 2016 pour pouvoir, ensuite, suivre une troisième année complète l’année prochaine.

Pourquoi avoir choisi le DU Etat Civil ?


Mon but premier dans le choix de cette formation était de profiter de mon semestre de césure pour compléter ma licence de droit. Le Diplôme Universitaire état civil était l’occasion pour moi d’approfondir les cours relatifs au droit de la personne et au droit de la famille qui m’avaient déjà intéressée en première année. Il était également l’occasion de découvrir ce qu’était l’état civil concrètement ainsi que le droit des étrangers, des domaines non enseignés en licence et utiles pour tout juriste.

Découvrir le DU Etat Civil


Quels sont selon vous les atouts de cette formation ?


L’état civil est présent dans de nombreux domaines (droit, psychologie, sociologie, Histoire) et est utile pour toutes les professions du droit (avocat, procureur, juge, notaire, officier d’état civil etc.). C’est ainsi que nous avons eu l’opportunité de rencontrer de nombreux intervenants, chacun nous amenant de la théorie à la pratique par leurs nombreuses anecdotes. Ces derniers nous ont éclairés sur l’importance de l’état civil, que ce soit pour le droit ou dans la vie quotidienne. Nous avons donc rencontré un psychologue, un sociologue, un historien, des officiers d’état civil, un juriste travaillant à la Cimade, une conseillère juridique du Service central de l’état civil de Nantes (qui a travaillé en tant que juge des enfants et au ministère de la justice). Nous avons également pu comparer notre droit français au droit suisse concernant le nom de famille avec une intervenante suisse.

Que vous apporte cette spécialisation ?


Intéressée par une spécialisation dans le droit de la santé, cette formation me sera utile dans tout ce qui concerne le droit des étrangers. Elle m’a surtout apporté des connaissances importantes pour la vie de tous les jours et pour mon savoir personnel.