Témoignage : Elodie Thiollier, Attachée territorial

Diplômée du Master 2 Droit public - Spécialité professions juridiques et administratives

Publié le 15 juin 2015 Mis à jour le 27 avril 2016

Elodie Thiollier, 25 ans, a effectué ses trois années de licence à la Faculté de droit de l'Université catholique de Lyon. Après avoir été soutenue et conseillée par l'équipe pédagogique en place, elle a décidé de s'orienter dans le droit public et a effectué son Master 2 à la Faculté de droit, spécialité Professions juridiques et administratives. Elle a aujourd'hui réussi le concours d'Attaché territorial...

J'ai eu la chance (parce que c'est une véritable chance) de pouvoir étudier le droit à l'Université Catholique de Lyon  pendant 4 années.

Comment êtes-vous arrivée à la Faculté de droit ?

Après un baccalauréat économique et social, je me suis orientée vers des études juridiques un peu par hasard et surtout parce que le droit semblait ouvrir de nombreuses portes.

J'ai dans un premier temps, effectué ma 1ère année à Lyon III qui fut difficile. Manquant d'encadrement et de discipline, la solution UCLy est apparue très rapidement être la meilleure.

J'ai donc décidé de tenter ma chance à l'Université Catholique de Lyon qui a accepté mon dossier et ma présence dans ses locaux. J'ai effectué l'ensemble de ma licence au sein de cette Université.

Ces trois années m'ont permis d'obtenir un bagage juridique solide, et un niveau universitaire plus que satisfaisant !  

Qu'avez-vous retenu de vos années en Licence de droit à l'UCLy ?

Dès la 1ère année, les professeurs m'ont accompagnée et aidée dans l'apprentissage de cette matière qu'est le droit.  Des cours de soutien, des conseils toujours précieux, du temps disponible... Voici ce qu'offre la Faculté de droit de l'Université Catholique de Lyon aux étudiants qui le souhaitent.

C'est avec écoute et bienveillance que chacun des professeurs que j'ai rencontrés m'ont aidée à avancer dans ce cursus qui s'avère parfois difficile. Et comment ne pas citer Madame Carole Petit et Monsieur le Doyen Marc Ollivier, qui tous deux ont occupé une grande place dans mon parcours universitaire et qui aujourd'hui, sont en grande partie à l'origine de ma réussite professionnelle

Je crois très sincèrement que faire ses études à l'Université Catholique de Lyon est un  atout, une chance pour les étudiants qui, comme moi, ont besoin de cadre et de soutien pour réussir leurs années universitaires.

Ces trois années m'ont permis d'obtenir un bagage juridique solide et une orientation professionnelle qui aujourd'hui me comble... Parce ce qu'au-delà d'encadrer, de soutenir et d'enseigner, les professeurs de l'Université Catholique orientent et pensent à l'avenir des étudiants.

Quelle suite, après votre licence ?

J'ai effectué mon Master 1 à l'Université Lumière Lyon II, avec qui la Faculté de droit est en convention, un master « droit public option carrière territoriale ». Il faut bien avouer que ce n'est pas sans crainte que je suis allée à Lyon II. L'échec de Lyon III, le manque d'encadrement, d'organisation m'ont beaucoup angoissée. Mais finalement, et à ma plus grande surprise, mes compétences, ma capacité de travail acquises à l'Université Catholique m'ont permis de valider mon master 1 sans difficulté et avec mention !

J'ai tout de même, sans hésitation et avec beaucoup de joie, décidé de suivre mon Master 2 (Droit public - Spécialité professions juridiques et administratives) à l'Université Catholique de Lyon. Un nouveau master ouvert depuis 3 ans et qui a pour vocation première de préparer aux concours administratifs. Il s'agit d'un master de grande qualité, avec des intervenants de renoms et des enseignements adaptés à nos attentes...la preuve en est, j'ai réussi le concours d'attaché territorial en mai dernier. Et mes camarades de promotion connaissent une réussite similaire à la mienne.

En quoi consiste votre métier actuel ?

Aujourd'hui et depuis septembre 2014, je suis juriste au Syndicat intercommunautaire des Monts du Lyonnais (SIMOLY). Je suis chargée de la réalisation des actes administratifs, des conventions, des marchés publics et je gère aussi les contentieux que peuvent connaitre la collectivité.

Mon travail correspond parfaitement à mes attentes. Je voulais travailler avec des élus sur des problématiques locales engendrant des conséquences juridiques. Ce premier poste est pour moi une réelle opportunité et une véritable source d'apprentissage.

Un dernier mot pour conclure ce témoignage ?

Je reste, même si mon parcours universitaire est terminé, très attachée à l'Université Catholique de Lyon. Je tiens à garder contact avec les professeurs qui sont, aujourd'hui encore, de très bons conseils pour avancer dans ma vie professionnelle.

En résumé, je ne remercierais jamais assez l'UCLy pour ce qu'elle m'a apporté et ce qu'elle m'a permis de devenir. Je ne cesserai de conseiller cette Université à tous les lycéens que j'aurai l'occasion de croiser.