De la lecture à la rencontre. Une proposition de structure du livre de l’Apocalypse

Revue Sémiotique et Bible

Cet article de Byung-Kyu (Jean Bosco) PARK (Prêtre du diocèse de Taegou - Corée du Sud) propose une hypothèse de structure pour l'ensemble du livre de l'Apocalypse. Partant d'une observation du prologue où se trouve impliqué un « sujet-lecteur » (« Heureux celui qui lit, et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s'y trouve écrit » - 1, 3) dont on retrouvera la mention à la fin du livre (« Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre ! » - 22, 7b), l'auteur propose d'organiser l'ensemble du livre autour de la lecture. Le livre de l'Apocalypse propose un acte de lecture en vue d'une rencontre attendue (« Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » - 22, 20b). Utilisant les formes syntaxiques de la grammaire narrative de Greimas, on peut proposer une structure de l'ensemble du livre selon les quatre séquences narratives canoniques (Manipulation - Compétence - Performance - Sanction) ; elle fournit un cadre pour la lisibilité des éléments figuratifs. Le Livre de l'Apocalypse commence par l'invitation à la lecture qui se présente comme un acte d'écoute de la parole. Au fur et à mesure que nous observons le déroulement narratif concernant l'opération de lire, nous observons que lire, cela vise à « être ensemble avec Dieu et avec Jésus-Christ ». Ce déroulement de l'opération de lecture nous conduit désormais à dire que le Livre de l'Apocalypse ne dévoile pas des événements à réaliser dans le futur mais une invitation à la lecture par laquelle l'« être-ensemble » avec Dieu et Jésus-Christ est toujours désiré.
  • Dates
    Paru le 10 juin 2011
  • Auteur(s)

    Byung Kyu (Jean-Bosco) Park

  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    n°142