De la douceur première à la douceur conquise sur la mort - Violence, loi et justice dans les écrits de P. Beauchamp

Créé le 6 mars 2012

Revue THÉOPHILYON

La question de la violence traverse bien des écrits de P. Beauchamp, même si, sur ce thème, il n'a fourni lui-même aucune synthèse comme il en a proposé sur la loi ou l'articulation des deux Testaments. Partant de la façon dont cet auteur montre que la question de la violence est présente dès les premières pages de la Bible où elle se greffe sur la mission de maîtrise assignée par le Créateur à l'humanité, cet article s'efforce de repérer dans quel type de structure P. Beauchamp situe la place de la violence. Liée à la problématique de l'image de Dieu et des idoles, la violence procède d'une erreur anthropologique que la loi cherche à résorber tout en lui cédant forcément de l'espace au point de parfois la nourrir. De plus, selon la Bible, Dieu lui-même n'est pas exempt de
violence, une violence qu'il assume d'abord pour éviter le pire, la destruction, mais aussi avec l'espoir qu'en rejoignant l'humain jusque dans sa violence, il pourra le prendre
par la main pour l'en extraire. Dans ce processus, Jésus a un rôle de premier plan : à travers ce que P. Beauchamp nomme sa « loi », il propose un au-delà auquel il invite la liberté de chacun ; et dans son aventure singulière d'homme broyé par la haine, il convertit la violence destructrice en violence de l'amour. Summary From primeval comfort to comfort conquered over death - Violence, law and justice in P. Beauchamp's writings From primeval comfort to comfort conquered over death - Violence, law and justice in P. Beauchamp's writings. Violence is a question often raised throughout P. Beauchamps writings. Even though he himself has supplied no synthesis like those he proposed on law or the connection between both the old and new Testaments. Starting from the way this author shows that the question of violence arises right from the first pages of the Bible where it inserts itself on the mission to control the universe that the Creator assigned to Mankind, this paper endeavours to identify the structure type in which P. Beauchamp sets the position of violence. Connected to the question of idols and God's image, violence derives from an anthropological error that the law attempts to contain while at the same time giving it some space to the point of feeding it occasionally. Furthermore according to the Bible, God himself is not without violence. To begin with, He assumes this violence to avoid the worst, destruction, but also in the hope that by joining Man even up to his own violence He will be able to save him from it. Jesus takes a foremost role in the process: through what P. Beauchamp calls His law He proposes a hereafter in which He invites each person to freedom; and in His singular adventure as a man crushed by hate, He converts destructive violence into the violence of love.
  • Auteur(s)
    André Wénin
  • Éditeur
    Université Catholique de Lyon
  • Références
    Tome XVII-1 - Paul Beauchamp, sagesse des Écritures