Les éditions lyonnaises du XVIe siècle

Publié le 28 avril 2016 Mis à jour le 1 juin 2016
L’imprimerie s’implanta à Lyon en 1473, soit trois ans après l’installation d’une presse à la Sorbonne. Le contexte politique et commercial ainsi que la situation géographique de la ville permirent l’essor de l’impression et firent de Lyon vers 1495 la troisième ville de l’imprimerie après Venise et Paris, et ce jusqu’au milieu du XVIe siècle.

La bibliothèque a recensé à ce jour plus de 200 éditions appartenant à cette période, parmi lesquelles figurent les noms d’imprimeurs illustres qui soutinrent l’humanisme lyonnais lors de son apogée : Sébastien Gryphe, l’imprimeur de Rabelais, d’Erasme, d’Etienne Dolet, Jean I de Tournes qui édita Maurice Scève ou encore Jacques Sacon, Guillaume Rouillé…

La période de la seconde moitié du XVIe siècle, marquée par les guerres de religion et les débats théologiques, est également bien représentée avec Jean II de Tournes, imprimeur gagné à la cause calviniste ou bien Horace Cardon, Thibaud Ancelin, catholiques fervents.
Marque des éditeurs lyonnais