• Éthique,

Journée d'étude - Arrêt de traitement, sédation : la situation après la loi Léonetti-Claeys

Publié le 5 juillet 2016 Mis à jour le 10 janvier 2017

Lorsqu’un patient refuse un traitement, voire même tous les soins proposés, deux volontés se confrontent, celle du malade et celle des soignants, auxquelles peuvent s’ajouter également les demandes de la famille et des proches.

Date(s)

le 27 janvier 2017

De 9h30 à 17h00
Ajouter à mon agenda 27-01-2017 27-01-2017 40 Journée d'étude - Arrêt de traitement, sédation : la situation après la loi Léonetti-Claeys Lorsqu’un patient refuse un traitement, voire même tous les soins proposés, deux volontés se confrontent, celle du malade et celle des soignants, auxquelles peuvent s’ajouter également les demandes de la famille et des proches. Salle K 358
23 place Carnot
69002 lyon
Lieu(x)

Campus Carnot

Salle K 358
23 place Carnot
69002 lyon
Ces situations de crise peuvent être particulièrement difficiles, voire dramatiques, elles appellent donc à une démarche éthique, c’est-à-dire à prendre le temps de la réflexion sur le sens des soins que l’on pratique, prendre aussi le temps de situer l’action, si technique soit-elle, dans la relation à l’autre qui donne à l’agir humain son sens.

Nous verrons que le refus d’un traitement ne conduit pas nécessairement à une rupture, qu’il nous permet d’éclairer ce que signifie consentir.
Face à un refus de traitement, cette réflexion préalable pourrait permettre aux soignants de pouvoir se situer non pas dans l’urgence, mais dans la durée nécessaire à l’élaboration d’une meilleure compréhension de la situation et des enjeux en cause. Au-delà du refus d’un traitement, l’obligation de prendre soin reste entière.

Nous étudierons en détail le cadre législatif actuel de ces situations, après les deux lois Léonetti. Cependant la connaissance de la loi ne nous dispense pas d’une réflexion éthique, il s’agira d’acquérir une capacité à distinguer ce qui relève de la visée éthique et du respect de la loi. Des situations concrètes viendront illustrer le propos.
Cette réflexion éthique est fondamentale pour analyser ce qui est au cœur des métiers de l’hôpital : soigner.
Intervenants :