Entendre autrement : L’écoute de l'adolescence

Publié le 19 septembre 2017 Mis à jour le 23 juillet 2018

La période de l’adolescence se situe à la croisée du somatique-biologique, du psychique, de l’institutionnel-sociétal. Dans sa pratique, le CCF se retrouve souvent à entendre et devoir prendre en compte ces différents aspects dans leur complexité, voire dans leurs contradictions et leurs oppositions, pour accompagner l’événement pubertaire et le travail d’adolescence. Quelle écoute ? Quelle spécificité ? Quels mouvements internes traversent la CCF dans sa rencontre avec l’adolescent, et / ou sa famille, et/ou avec le groupe d’adolescents. Comment entendre et rendre compte de ces mouvements ?

Coordination :
Bénédicte Berruyer-Lamoine, psychologue clinicienne, psychanalyste, DU Analyse de la Pratique, enseignante UCLY

Intervenant(s) :
Christine Zanetto, animatrice d’ateliers d’écriture (tout public, en foyer logement, auprès d’enfants. Stages d’écriture corps et voix), formatrice en travail social, conseillère conjugale et familiale, médiatrice familiale.

Pré-requis :
Attestation de qualification au  Conseil conjugal et familial, CCF qualifiés en activité

Publics visés :
Conseillers conjugaux et familiaux en activité, salariés ou en libéral

Objectifs :
Aider le professionnel à questionner, affiner et consolider sa posture professionnelle.
Ecouter et mettre en résonnance les vécus propres lorsque le CCF est confronté à l’adolescent, individuellement en groupe ou en famille: entre rencontres humaines et singulières, affects et émotions ; favoriser un espace de pensée et d’élaboration en appui sur un atelier d’écriture ;

Méthodes pédagogiques :
La journée sera scandée par des séquences d’écriture et d’élaboration.
Nous écrirons à partir de ce que chacun apporte, ce qui lui tient à cœur, en construisant ensemble les propositions d’écriture.
Les textes sont lus à haute voix et nous faisons des retours sur ce que ces lectures nous font vivre, ressentir, éprouver…
Dans l’écriture, l’écoute, c’est chaque personne qui parle, s’investit, résonne et le travail se fait en avançant dans la journée, dans la liberté et la spontanéité, imprégnées de nos expériences, nos vécus personnels et professionnels.
Il y a du jeu dans ce travail – et des enjeux que nous pourrons explorer.

Programme :
Nous vous proposons de faire l’expérience en groupe d’une manière de travailler la question de l’adolescence, autrement, par l’écriture : ni écriture clinique, ni analyse de la pratique, ni débat d’idée ; mais écriture de rencontres, d’émotions, d’ambiances ; tissage de récits, d’expériences…