[COLLOQUE INTERNATIONAL]"La souffrance en prison"

Publié le 19 juillet 2018 Mis à jour le 8 novembre 2018

Le Laboratoire de Recherche sur la Personne de la Faculté de droit, sciences économiques et sociales de l’UCLy, la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Lyon, la Direction Interrégionale de la PJJ, le Pôle territorial de formation de la PJJ, l’ENAP, le GRhACC et l’ENM organisent un colloque international consacré à la souffrance en prison. Ces différents acteurs se proposent ainsi de contribuer aux côtés d’experts issus de multiples horizons au débat sur une question d’une actualité permanente : dans quelle mesure la prison fait-elle souffrir ceux qui la vivent jour après jour ?

Argumentaire


La prison, lieu d’enfermement, est le carrefour de différentes formes de souffrance : pour la personne privée de liberté comme pour l’ensemble des professionnels et bénévoles qui interviennent entre ses murs.
Elle demeure un défi pour notre société contemporaine qui s’ingénie à la tenir à distance du cœur des villes.
Depuis plus d’un an, un Comité scientifique constitué de chercheurs et de praticiens spécialistes du milieu carcéral s’est engagé dans une réflexion centrée sur le sens de la souffrance lié au sens de la peine et sur les conditions dans lesquelles cette souffrance peut évoluer.
Médecins, juristes, sociologues, philosophes, psychologues sont ainsi convoqués pour débattre d’une question d’une actualité permanente : dans quelle mesure la prison fait-elle souffrir ceux qui la vivent jour après jour ?
Dans le cadre d’un colloque international organisé dans l’ancienne prison St-Paul de Lyon, le Laboratoire de Recherche sur la Personne de la Faculté de droit, sciences économiques et sociales de l’UCLy, la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Lyon, la Direction Interrégionale de la PJJ, le Pôle territorial de formation de la PJJ, l’ENAP, le GRhACC et l’ENM se proposent de contribuer au débat public, aux côtés d’experts issus de multiples horizons, sur cette question à la fois ancienne et profondément contemporaine.




Partenaires :
                 
Contact :
Laboratoire de Recherche sur la Personne :